dimanche 11 mars 2012

New York, I miss you...

New York. The Big Apple. Je suis obsédée par cette ville. Mes proches le savent, et vous devez le savoir puisque j’en parle dès que je peux, dans un article ou en commentant des articles sur ce sujet. Mais que voulez-vous, cette ville me manque terriblement.

Je suis accro à New York. 

[Attention, post sentimental et niais]

 Tout a commencé il y a des années. J’aime voyager, et j’ai toujours voyagé grâce à mes parents, même si cela restait principalement en Europe. Alors j’ai commencé à rêver d’ailleurs, bien plus loin : comme New York. Je m’imaginais à Times Square, devant la Statue de la Liberté, en train de pique-niquer à Central Park ou de traverser le Brooklyn Bridge. C’était un rêve lointain, de ceux qu’on caresse du bout de son esprit parce que ne nous leurrons pas, un billet pour New York c’est pas donné.

Et puis un jour quelqu’un m’a suivi dans ce rêve un peu fou. Une de mes meilleures amies, avec laquelle j’avais déjà été à Londres. Cette fois on a rêvé grand et visé New York. Les billets d’avions, pris plus de 6 mois en avance, ne nous ont finalement coûté « que » 600€ aller-retour. Franchement donné pour un tel voyage je pense ! Un mois de travail d’été plus tard, j’avais mon petit pécule pour partir découvrir New York. Et ce fut le coup de foudre.


Au départ tu ne te rends pas bien compte que tu y es, à New York. Ça te parait presque normal de déambuler dans les rues, de voir les buildings et de manger un hot-dog devant Central Park. La faute à tous ces films et ces séries que l’on voit sur la ville je pense. C’est en tout cas l’impression que j’ai eu. C’est en prenant l’avion du retour, la valise à la limite de l’explosion, que j’ai compris ce que je venais de faire. J’étais partie à New York bordel ! Un rêve qui s’était réalisé. Et j’ai cru être guérie de ma lubie. Mais que nenni !


Les prix des billets d’avion vers New York ayant baissé, j’ai assisté à un phénomène amusant : beaucoup de mes amis ou connaissances partaient à New York. Et chacune de leurs photos, chacun de leur statut me faisaient un petit quelque chose au cœur. Jalouse, oui, j’étais jalouse de les voir là-bas alors que je n’y étais plus. New York j’en ai rêvé, je l’ai fait, mais je voulais y retourner. L’envie d’y vivre, pas seulement de la visiter. Le projet de partir là-bas après mes études s’est alors formé, petit à petit. Je passais des heures sur Internet, à lire des blogs d’expatriés, pour connaître les bons plans, les astuces. Je cherchais des stages, croyant pouvoir trouver la perle rare (= un stage payé, ce qui est quasiment impossible) et obtenir un visa.


Mais j’ai dû me rendre à l’évidence. Si je partais, ça allait être avec un visa touriste. Et le stage, il fallait le trouver sur place. J’ai donc travaillé plus d’un mois et demi, cumulé deux jobs pour pouvoir me payer une chambre là-bas et de quoi manger. Et je suis partie, avec une énorme valise et deux nuits d’auberge réservées. Et j’ai galéré, j’ai changé d’auberge, j’ai rencontré des gens formidables dont une fille qui m’a hébergé dans son hôtel, j’ai visité des taudis, j’ai finalement pris une chambre dans l’Upper West Side, un truc minuscule loué par un homme détestable pour une somme folle et qui s’est révélé être un nid à souris. J’ai eu peur, j’ai pleuré, j’ai eu des coups de mou, j’ai voulu rentrer chez moi et chez mon chéri, mais je n’ai jamais regretté. J’ai habité New York pendant un mois, et même si ça n’a pas toujours été facile et qu’au final je suis rentrée bredouille, j’ai pu arpenter les rues de New York comme si c’était chez moi. (Et puis merde je me suis débrouillée toute seule à 5 850 kms de chez moi, si c’est pas avoir des couilles ça !)


Vous l’aurez deviné, je ne suis toujours pas guérie de cette obsession. Pas après une semaine passée là-bas, certainement pas après un mois. Tous les jours, New York me manque. Arpenter les rues en ayant le nez en l’air pour admirer les buildings, regarder le flot des taxis jaunes dans les avenues, longer Central Park, y faire du vélo, pouvoir grignoter sur le pouce ou à n’importe quelle heure de la nuit, se promener sans but jusqu’à tomber sur un monument, les magasins ou les restaurants partout, tout le temps, se poser sur un banc et admirer la Statue de la Liberté au loin. Même ce putain de brouhaha qui t’empêche de dormir me manque. New York m’a hypnotisé, et je sais qu’un jour, peut-être dans 10 ans, mais peu importe, un jour j’y vivrai au moins pour un an. Car croyez-moi, un mois c’est encore trop court pour découvrir les merveilles de cette ville.

Alors en attendant, je regarde toutes les séries qui se passent là-bas, pareil pour les films, et j’écoute régulièrement la fameuse chanson Empire State of Mind. Régulièrement je regarde les photos que j’ai prises à New York ou je regarde les albums Facebook de ce qui y sont allés. Je me nourris comme je peux de cette ville. J’espère que d’ici un an, j’aurai pu y emmener mon amoureux pour lui faire visiter la ville quelques jours. Parce que je crois que c’est la chose qui m’a le plus fait « mal » lorsque j’étais là-bas toute seule. Ne pas pouvoir partager ça avec lui. 

Les photos sont de moi, prises en 2010 et 2011

38 commentaires:

  1. n'abandonne pas ton rêve surtout ! peut etre y vivra s tu un jour ?? (e tmoi je viendrais te rendr evisite ! lol !
    biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça se réalisera!! :D Et cette ville vaut le coup! Vas-y !

      Supprimer
  2. Je suis exactement comme toi ;-) Sauf que je n'y ai jamais vécu, mais j'y suis déjà allée avec mon chéri...
    Qui sait, si l'une réalise son rêve en premier, on s’hébergera mutuellement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais carrément! En plus, quand on voit le prix "raisonnable" des billets (enfin ça reste un investissement) finalement c'est le logement qui reste le plus cher!

      Supprimer
  3. Pffffiooouuuu... comme je te comprends ! Si tu savais !!!
    2 fois que j'y vais... et ça me manque à chaque fois. j'y pense tout le temps, j'en rêve la nuit. J'aurais aimé pouvoir y habiter pour 1 an
    C'est pas pour rien, que j'en parle tt le temps sur mon blog. En fait, je fais tout simplement des crises de manques. J'aime voyager, j'ai fait de belles découvertes, j'ai vu de belles choses, mais je crois qu'il n'y à que NY qui m'a fait cet effet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est EXACTEMENT ce que je ressens! Les crises de manque, l'envie de voyager autre part (Rome pour ma part) mais toujours, toujours revenir à New York ♥

      Supprimer
    2. Ah oui !!!! Rome !!! j'ai fait aussi. C'est super beau, et c'est très agréable.
      Franchement, n'hésites pas, tu en reviendras ravie

      Supprimer
  4. Aaaaah ton article m'a donné envie de pleurer et a fait remonter à la surface mes souvenirs New Yorkais :( Dur dur, moi aussi je rêve de pouvoir y retourner, c'est une fille tout simplement magique..

    Comme toi, je ne me suis rendue compte de ce que je venais de faire seulement quand j'ai quitté NYC, et là j'avais clairement les boules.. Mais j'espère toujours pouvoir y retourner <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merciiiii, si tu savais comme je suis rassurée de lire ça. Comme quoi je ne suis pas la seule à avoir été hypnotisée :) Et je regrette aussi, je ne me suis rendue compte de la chance que j'avais qu'une fois revenue. Et en un mois j'aurai pu faire tellement plus! Mais bon, ne regrettons rien!

      Supprimer
  5. Très bel article..."un jour j'irais à New York avec toi"!

    RépondreSupprimer
  6. Clairement, c'est une ville à part, un vrai coup de coeur et j'espère la montrer à mon chéri également ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout le bien que je te souhaite!! :)

      Supprimer
  7. Tu as bien raison, cette ville me fait rêver ! Mais j'irai, très vite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne regretteras pas! Et c'est plus facile d'économiser quand on sait qu'au final on va... à New York! \o/

      Supprimer
  8. J'ai vécu un an aux USA et je suis obsédée par l'idée d'y retourner y vivre définitivement. Seulement je m'en rend compte aujourd'hui, cela est impossible (même avec le barreau de NY). A défaut j'y retournerai en vacances...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment impossible impossible? :( En tout cas, un an, wahouuu tu dois en avoir des souvenirs!! :)

      Supprimer
  9. magnifique...je rêved'aller à NEw york et j'ai adoré ton article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ça me touche beaucoup :) Si j'arrive à donner envie aux gens c'est que cette ville m'a vraiment marqué! :D

      Supprimer
  10. je découvre ton blog aujourd'hui (et oui, personne n'est parfaut!) grâce à ce très joli post sur cette fantastique ville qu'est NYC.
    je l'ai découvert pour la 1ère fois en novembre dernier et ce fut une réelle révelation...
    juste à travers ce post cela m'a donné envie de dévorer ton blog et de te suivre très assidûment... vivement le prochain!!
    as tu une page FB ? un twitter ??
    au plaisir de te lire, de partager et d'échanger avec Toi
    Bonne Continuation et MERCI DU FOND DU COEUR
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très heureuse de voir une fan de New York comme moi :) Une révélation, c'est vraiment ça finalement!!
      Je suis sur Twitter à @TheGirlyGeek :) Pas de page FB, j'avoue que j'aurai du mal à gérer un FB perso et un FB du blog ^^
      Merci encore pour ton message, il me fait chaud au cœur!

      Supprimer
  11. Ton billet m'a touchée car je m'y suis totalement retrouvée. Je suis allée dix jours à NYC en septembre dernier et j'ai du mal à évoquer ce voyage sans avoir la larme à l'oeil. J'écoute très souvent Empire State of Mind d'Alicia Keys et cette chanson me prend les tripes, elle reflète bien la magie de cette ville incroyable. NYC me manque à moi aussi, j'espère y retourner très vite et je rêve en secret d'y vivre au moins une année pour me l'approprier davantage.
    Enfin, je me dis que j'ai la chance de vivre à Paris et que ce n'est pas si mal ;) (on se console comme on peut !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurai pas mieux dit, c'est exactement ce que je ressens! Toujours la larme à l'oeil, le coeur qui se serre... Je te souhaite aussi d'y retourner vite! :)
      Et vraiment, tous ces messages me touchent beaucoup!!

      Supprimer
  12. Très bel article. Je peux comprendre que quand tu as été une fois à NYC, après tu ne peux plus laisser cette ville. C'est un de mes grands rêves d'y aller, et quand je vois que certaines filles de mon âge y vont pour la deuxième fois, je suis jalouse. J'aimerais tellement moi aussi arpenter ces rues, manger des hots dog et des cupcakes.. mais pour l'instant, c'est juste un rêve. Et j'espère que le tiens, de vivre là-bas quelques temps, se réalisera. En tout cas, tu as déjà eu la chance d'y aller, c'est le principal. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de raison que tu ne puisses pas y aller un jour!! Accroche-toi à ce rêve, essaie de saisir le bon moment (après un moment d'économies, c'est sûr) et fonce!
      Merci pour ton message et ton passage par ici :)

      Supprimer
  13. Très chouette article, vraiment. Je ne peux que comprendre ton obsession pour une ville (j'aurais pu dire "cette ville", mais mon obsession à moi ne porte pas sur la même, donc gardons le "une"), et te lire m'a fait un petit coup au coeur.
    J'espère sincèrement que tu pourras de nouveau y retourner!

    RépondreSupprimer
  14. comme je te comprends une ville qui m'attire aussi

    RépondreSupprimer
  15. Je me retrouve dans la première partie de ton article. Je suis partie à NY une semaine en 2008, plus pour faire plaisir à mon mari que par réel intérêt. Lorsque j'ai commencé à préparer notre voyage et lisant des guides et en surfant sur des forums, j'ai changé un peu d'avis. je suis devenue curieuse de voir... et j'ai vu. J'ai vécu sur un nuage pendant une semaine, portée par l'énergie incroyable de NY. Depuis, je rêve d'y retourner. Chaque jour j'y pense. Et comme toi, je regarde un bon nombre de mes amis, connaissances partir et revenir avec une grosse pointe d'envie.
    J'ai un petit garçon de dix mois et mon rêve, c'est de partir deux semaines avec lui, rien que pour le promener dans Central Park... Certains pensent que je suis folle.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu racontes! NYC, une fois qu'on l'a apprivoisée ne te lâche plus et te prend aux tripes! j'ai la chance d'y vivre un an et je suis déjà à mi-parcours de mon séjour ici, ça passe trooop viiite! je sais déjà que la Grosse Pomme va me manquer de retour en Belgique, une vraie obsession comme tu dis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca passe vite hein! :) Profite à fond, moi pendant ce temps je vais me nourrir de tes photos ;)

      Supprimer
  18. j'habite au canada pendant quelques mois et je vais bientôt aller à New York je suis a 8h de route en bus. ton article me donne trop envie d'y aller je suis pressée c'est vraiment un rêve qui va se réaliser ! Je pense que quand je vais retourner en France j'aurai aussi cette obsession d'y retourner. Le soucis c'est le budget mais j'aimerai tellement y vivre quelques mois !peut être un jour !
    bonne chance à toi si tu réalises ton rêve !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaaaan, c'te chance d'habiter au Canada! (déjà pour le pays, et pour le fait d'être si "près" de NY!) Fais plein plein de photos et reviens nous raconter ton séjour dans la Grosse Pomme :)

      Supprimer
  19. Je suis parti a new-york 10 jours pendant les vacances de Noel en 2011, j'en ai pas beaucoup profiter pour raison personnel et aussi peut comme tu le dis car les films nous y ''prépare''. Mais à la seconde même ou je suis rentré l'envie irrésistible d'y retourné à fait son apparition... J'aimerai beaucoup aussi y vivre mais cela est très compliquer, donc j'y ai renoncé mais je pense que l'effet que a New-York sur les gens est possible que en voyage je pense que cela n'aurais pas le même effet si on y vie. J'y pense pratiquement tous les jours, j'écoute aussi souvent la musique 'Empire State Of Mind'. Tous est beau là-bas même l'Apple Store y est beau. J'espère que tu réalisera ton rêve. EMPIRE STATE BUILDING, 5TH AVENUE, CENTRAL PARK, TIMES SQUARE, LE MARRIOTT MARQUIS, WORLD TRATE CENTER...

    RépondreSupprimer
  20. Je suis parti a new-york 10 jours pendant les vacances de Noel en 2011, j'en ai pas beaucoup profiter pour raison personnel et aussi peut comme tu le dis car les films nous y ''prépare''. Mais à la seconde même ou je suis rentré l'envie irrésistible d'y retourné à fait son apparition... J'aimerai beaucoup aussi y vivre mais cela est très compliquer, donc j'y ai renoncé mais je pense que l'effet que a New-York sur les gens est possible que en voyage je pense que cela n'aurais pas le même effet si on y vie. J'y pense pratiquement tous les jours, j'écoute aussi souvent la musique 'Empire State Of Mind'. Tous est beau là-bas même l'Apple Store y est beau. J'espère que tu réalisera ton rêve. EMPIRE STATE BUILDING, 5TH AVENUE, CENTRAL PARK, TIMES SQUARE, LE MARRIOTT MARQUIS, WORLD TRATE CENTER...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux, peut-être qu'on voit la ville différemment en tant qu'habitant... Mais c'est une expérience que je tenterai bien :D

      Supprimer
  21. Deviens fille au pair là-bas !!
    C'est ce que j'ai fait pendant un an et c'était juste extraordinaire et pas chère !
    Enfin ça dépend de ton ae, car ça coûte presque rien pour s'y inscrire !
    J'espère y retourner l'année prochaine pour y finir mes études, car il n'y avait que là-bas que je me sentais comme chez moi !

    RépondreSupprimer
  22. J'y suis allé en 1995, et retourné en 2012 avec ma fille. Un plaisir difficile à expliqué tant cette ville est magnifique et radicalement différente. Les gens sont super cools, polis et surtout prévenants. Drôle pour des ricains. lol. Y vivre un mois est un de mes vieux rêves. Je vais y songer. En tous cas bravo et merci pour les photos et vos impressions.

    RépondreSupprimer