lundi 30 septembre 2013

Masters of Sex : la libération sexuelle de 1956... à aujourd'hui !

Voilà une série bien intrigante, n'est-ce pas ? En adaptant à la télévision la vie des docteurs William Masters et Virginia Johnson, la chaîne Showtime prend un risque. Mais au milieu de tant de spin-offs et de séries aux synopsis vus et revus, "Masters of Sex" ne serait-elle pas l'ovni télévisuel de la rentrée, la création originale qui secouera un peu le paysage audiovisuel ? 

Et quitte à faire coup double, cette série pourrait aussi apprendre à certains quelques vérités sur le sexe...


Synopsis : La vie et les amours de William Masters et Virginia Johnson, deux chercheurs spécialisés dans l'étude des comportements sexuels...

Encore un résumé des plus vagues et qui ne donne pas du tout envie de regarder la série. Imaginez plutôt : vous êtes en 1956, une époque où les femmes appellent leurs maris "Daddy", où on a presque honte de se montrer nue face à son compagnon, qui croit de son côté que chaque orgasme de sa partenaire est le résultat de son talent indéniable pour utiliser son "outil"... Oui mais voilà, le docteur et gynécologue William Masters commence à étudier la science qui se cache derrière le sexe. Il cherche la longueur moyenne d'un rapport sexuel, la différence entre l'orgasme féminin et masculin et veut étudier la réaction du corps humain au sexe.


Mais c'est quand il se met à la recherche d'une secrétaire et associée que tout devient plus intéressant et amusant. Charlie Sheen (qui joue William Masters), rencontre Lizzy Caplan (Virginia), une secrétaire mère de deux enfants et à la vie sexuelle beaucoup plus libérée que la normale (vous vous rendez compte, elle connaît même déjà le concept de "sex friends" ! Pour les hommes de l'époque, il n'y a qu'un pas pour la voir comme une "pute")... Ensemble, ils commencent à organiser des expériences incluant des femmes volontaires, des godes, des mini-caméras, puis bientôt des couples, branchés à des machines lors de leurs ébats.

Alors oui, on ne va pas vous le cacher, il y a de nombreuses scènes de sexe dans cette série, mais aucune n'est vulgaire, et surtout, aucune n'est inutile. Chaque scène et chaque ébat (plutôt courts) nous permet de mieux comprendre la mentalité de l'époque, entre le mari qui ne fait l'amour à sa femme que dans le but de procréer, ou bien la femme qui fait découvrir à son amant le cunnilingus (épique)...

Le but de "Masters" of Sex n'est donc clairement pas d'offrir du porno sous le déguisement d'une série ! Et je vais peut-être aller un peu loin en disant ça, mais selon moi c'est une manière de continuer l'éducation sexuelle des gens en revenant aux sources. Quand le docteur Masters s'étonne d'apprendre que les femmes simulent parfois l'orgasme, on rit devant sa naïveté, et pourtant, c'est un phénomène que les hommes ne comprennent pas encore tous, même aujourd'hui. Si les femmes et les hommes d'aujourd'hui comprenaient parfaitement le sexe, alors les magazines féminins qui en parlent ne se vendraient pas aussi bien...


Et au delà du sexe, la série parle aussi avec beaucoup de justesse des relations amoureuses à l'époque, du fait que les femmes, malgré le droit de vote, ne sont pas encore parfaitement libres et égales aux hommes, mais aussi de la ségrégation raciale qui touche encore les États-Unis. En bref, cette série est très complète et abordent ses sujets variés (encore faut-il lire entre les scènes) ! Avec "Masters of Sex", ceux qui n'ont jamais osé poser certaines questions sur le plaisir sexuel des femmes apprendront sûrement plein de choses, et rien que pour le côté historique du show, il est vraiment intéressant d'y jeter un coup d'oeil.

Seul bémol : les dernières minutes de l'épisode pilote, où ATTENTION SPOILERS, le docteur William Masters finit par proposer à Virginia de faire les expériences (comprendre, les rapports sexuels sous fils), tous les deux. Oui oui, le docteur vient de proposer à sa secrétaire de coucher avec lui, "pour la science". Personnellement j'ai trouvé ça un peu glauque et j'ai peur de voir qu'elle sera la réponse de Virginia dans le prochain épisode !

Et vous, avez-vous regardé "Masters of Sex" ?
Dis donc, avec tous les mots clés étranges que j'ai mis dans cet article je vais avoir de drôles de statistiques...

10 commentaires:

  1. Pas vi mais j'avoue que cela m'intrigue un peu ^^
    A voir :)
    Mais j'ai déjà tellement de séries en cours...
    (Et pas faux pour les stats :p )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive plus à suivre moi-même avec tous les nouveaux pilotes ^^

      Supprimer
  2. J'ai le pilote de cette série en réserve. Il faut vraiment que je le regarde.
    Ton article m'en convainc encore plus.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, ça y est, épisode vu ? Qu'en as-tu pensé ?

      Supprimer
  3. Je l'ai regardé et j'ai plutôt bien aimé :) A voir sur la longueur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est toujours difficile de juger par un simple pilote.

      Supprimer
  4. J'ai regardé le premier épisode et j'ai adoré ! A voir avec les prochains si la série est à la hauteur. Mais c'est un très bon début !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'elle se distingue des autres séries !

      Supprimer
  5. Masters of sex : n°5 du Top 10 des meilleures affiches de séries US saison 2013-2014.
    Le Top 10 des meilleures affiches, c’est ici http://www.lecritiquedepub.com/series-us-2013-14-top-10-des-meilleures-affiches/
    Le Top 10 des pires affiches, c’est là http://www.lecritiquedepub.com/series-us-2013-14-top-10-des-pires-affiches/

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vu la première saison en entier. Génialissime. Le côté "révolutionnaire" me plait beaucoup, on sent que les choses vont bouger pour la question de la place de la femme dans la société. Série fortement intéressante qui aide beaucoup à revenir aux bases.

    RépondreSupprimer