mardi 31 mars 2015

Powers, la série surnaturelle distribuée par Playstation

Après Netflix, Amazon ou encore Yahoo, c'est au tour de Playstation de diffuser des séries TV, à commencer par "Powers", une série sur un duo de policiers enquêtant sur des individus dotés de capacités surhumaines. Oui, même moi ça m'a fait bizarre, surtout quand j'ai appris que l'épisode pilote était disponible gratuitement sur Youtube. Décidément, les séries sont partout ! Reste à voir si la qualité est au rendez-vous.


Synopsis : Les inspecteurs Christian Walker et Deena Pilgrim enquêtent sur des affaires impliquant des personnes ayant des capacités surhumaines mais ne possédant aucune particularité physique permettant de les dissocier des autres individus ordinaires. Ils font tous deux partie de la division spéciale, intitulée Powers, créée pour ce genre d'enquête.

Je n'ai pas pour habitude de refuser de regarder un pilote de série TV, encore moins s'il s'agit d'une série de science-fiction ou mettant en scène des mutants / des super héros / des êtres avec des pouvoirs magiques

Du coup, même si je n'avais pas vraiment confiance dans le label "Playstation Network" (peut-on distribuer/superviser une série comme on créé un jeu vidéo ?), je me suis lancée dans le pilote de "Powers", plus ou moins pleine d'espoir. Après tout, c'est l'adaptation du comic "Powers" de Marvel...

Mais je dois avouer qu'il faut s'accrocher. Dès le début de l'épisode, Mario Lopez (paie ton cameo) essaie de nous faire un rapide résumé de la situation en parlant des premiers "Powers" (les humains ayant des capacités surnaturelles), qui étaient amis puis ennemis, qui a emprisonné ou tué, pour finir par nous apprendre que le héros (joué par Sharlto Copley, un habitué de films SF) est un ancien Power ayant perdu ses pouvoirs.

S'en suit l'arrivée de la nouvelle co-équipière de Diamond (aka l'ancien Power), une débutante qui a déjà hâte d'en apprendre plus sur les Powers. Oui, vous pouvez cocher votre liste des clichés. Et elle est longue cette liste, puisqu'on découvre également la jeune fille effarouchée (Olesya Rulin, vue dans "Greek") qui rêve d'être une Power, quitte à se rapprocher de l'ennemi, ou de l'ancien professeur devenu un Nemesis.



Vous l'aurez sûrement compris, "Powers" ne m'a pas du tout convaincu, et je n'essaierai même pas de me renseigner pour savoir où est disponible la suite. Surtout qu'à la fin de l'épisode, on a droit à un trailer beaucoup trop détaillé de la saison 1 : merci pour les spoilers. C'est dommage, parce que je commençais à apprécier les petites piques que se lançaient Walker et Deena (je vais la tenir à l'oeil cette Susan Heyward). Mais ce n'est pas assez pour me faire rester toute une saison.

À croire qu'on a fait le tour des séries sur les super-héros / les gens à super pouvoirs depuis "Heroes", non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire